Petit tour des métaux précieux avec Adamence : que choisir pour une chaîne ?

Qu’un pendentif soit de grande valeur ou pas, il a besoin d’une chaîne pour être porté. Or, on le sait, au contact de la peau les bijoux en argent tendent à noircir. C’est particulièrement vrai pour les chaînes et les bracelets. Parfois même, ils noircissent la peau elle-même. De même, le cuivre peut créer des tâches bleues et le nickel tend à provoquer des allergies. Reste donc l’or, le métal chouchou de la bijouterie. Sauf que ce qu’on appelle « or » est souvent un alliage de plusieurs métaux. L’or jaune, par exemple est le fruit d’un alliage de l’or avec de l’argent, l’or rose avec du cuivre. Seul l’or pur à 100 % (24 carats) est parfaitement inoxydable, mais il est trop malléable pour la bijouterie.

L’or « blanc » : différentes compositions

Reste l’or blanc dont la composition – et donc la qualité – peut varier. Il peut combiner or, nickel et zinc, ou bien or et palladium. Si du nickel entre dans sa composition il peut provoquer des réactions, c’est pourquoi on lui préfère l’or blanc issu d’un alliage au palladium. Plus cher, il est aussi plus blanc. Une fine couche de rhodium peut le rendre plus brillant.

La chaîne en or blanc issu d’un alliage au palladium : l’idéal ?

La plupart des chaînes en or jaune ou rose ne posent généralement aucun problème au niveau de la peau, et leur prix ne diffère pas beaucoup de leurs équivalents en or blanc. Bien sûr, les prix varient selon le carat, la longueur, le type de maille et l’épaisseur de l’or qui constituent la chaîne. Mais, par exemple, chez Adamence (bijoutier et joaillier pionnier des bijoux haut de gamme en ligne), les chaînes 9 carats de 40 cm de long en or jaune ou blanc sont au même prix. Cependant, une chaîne en or jaune est esthétiquement moins « neutre » qu’une discrète chaîne en or blanc. Autrement dit, la chaîne en or blanc (palladium) est peut-être l’idéal pour porter un bijou au cours aussi long qu’une médaille de baptême.

C’est le parrain qui offre la chaîne de la médaille de baptême

A ce propos Adamence rappelle que si, traditionnellement, c’est la marraine qui offre sa médaille de baptême au baptisé, c’est au parrain que revient la tâche de lui offrir la chaîne pour le porter. Du reste, au sujet des médailles de baptême, Adamence (https://www.adamence.com/guide/medaille-bapteme ) livre quantité de petites infos intéressantes !