Comment savoir si vous chantez faux ?

Si vous entendez votre voix sur un enregistrement audio avec un dictaphone ou même une vidéo filmée à l’aide d’un smartphone, vous vous apercevez sans doute que vous n’avez pas la tonalité que vous percevez quand vous parlez. En toute logique, il se peut que vous chantiez faux sans même vous en apercevoir. Quelques conseils vous permettront de mieux identifier les moments pendant lesquels le ton n’est pas tout à fait juste !

S’enregistrer avec un bon micro

Attention, si vous écoutez votre voix enregistrée par dictaphone pour la première fois, cela risque de vous déstabiliser et vous ne l’apprécierez probablement pas : c’est classique et fréquent, même les chanteurs professionnels ressentent cela. Il est tout à fait normal que votre voix semble imprécise et rarement juste au début, vous allez progresser. Alors dépassez cette période d’étonnement et de gêne pour vraiment vous écouter, identifier ce qui ne convient pas et mieux vous corriger ensuite.

Apprendre à écouter son corps

Souvent, on chante faux par manque de technique et de pratique. Toutefois, certaines mauvaises postures et certains mauvais réflexes peuvent aussi empêcher de chanter correctement. Si vous décidez de prendre des cours de chant, vous allez commencer par apprendre à vous positionner, à bien échauffer votre voix, à maîtriser votre respiration. Cela peut vous paraître accessoire, mais ces connaissances constituent en réalité la base pour mieux progresser.

Ainsi, si vous ressentez des douleurs à la gorge après avoir chanté, cela peut signifier que vous en demandez trop à vos cordes vocales, que vous allez sur des registres qui ne sont pas forcément à votre portée et que vous n’avez pas encore trouvé la bonne méthode.

S’écouter pendant la pratique du chant

Cela semble logique, mais il faut s’écouter chanter pour savoir si cela est juste. Contre toute attente, il n’est pas simple de réussir à bien s’entendre. En effet, quand on se concentre sur les mots que l’on prononce, le ton que l’on adopte, la posture, l’enchaînement des couplets et des refrains, notre cerveau est extrêmement concentré, et il n’est pas assez disponible pour également écouter la voix et s’assurer que le chant n’est pas faux.

Quand on débute dans le chant, on a l’impression qu’il faut focaliser son attention sur tellement de choses qu’on n’y arrivera jamais, parce que cela demande beaucoup de concentration. Dans les faits, ce qui vous paraît insurmontable aujourd’hui deviendra presque automatique d’ici quelques mois, avec la pratique.

Prendre des cours avec un professeur

Ce n’est pas une fatalité de chanter faux : si vous avez effectivement conscience du problème, demandez tout simplement à prendre des cours de chant près de chez vous, dans une école ou une association. Vous pouvez également faire le nécessaire pour commander des cours à domicile si vous le préférez.

Avec un enseignant, vous pourrez chanter et savoir en direct si vous êtes dans la justesse ou pas. Cela vous permettra de mieux comprendre ce qui ne fonctionne pas, de vous ajuster et de corriger vos mauvaises habitudes qui vous empêchent d’avoir une bonne technique.

Pour finir, n’oubliez pas que vous pouvez aussi chanter devant des amis ou des proches pour leur demander si cela est juste ou pas. Faites-le sans stress, leur jugement ne doit pas vous toucher, mais vous aider à avancer !